Print This Post Print This Post

Germania e Germania

Ancora frasi fatte sulla Germania che germanizza l’Europa invece di europeizzarsi. Così facile scaricare sulla Germania tutte le colpe.

MA ecco qualche idea controcorrente: la Germania “vince” perchè la sua democrazia funziona + la Germania è saggia perchè la memoria di come la Repubblica  Weimar è fallita = la crisi per un tedesco va evitata a tutti i costi = si cerca il consenso in tutte le grandi occasioni +

VEDI Frédérick Lemaître: “Au fond, les souverainistes français ont raison: l’Europe est allemande. Mais absolument pas dans le sens où ils l’entendent. Ce n’est pas son diktat économique que l’Allemagne est en train d’imposer à ses partenaires, mais le fonctionnement de la démocratie”.

Il y a d’abord la morale publique. Le président de la République, Christian Wulff, a dû démissionner, le 17 février, à la suite de révélations sur ses liens privilégiés avec des hommes d’affaires lorsqu’il présidait l’Etat-région de Basse-Saxe.

Il y a ensuite le rapport au pouvoir. Le 5 mars, le quotidien Bild a publié une photo prise par un lecteur montrant Angela Merkel en train de faire ses courses à Berlin le 2 mars en fin d’après-midi, quelques heures après son retour d’un sommet européen. Il y a évidemment une part de mise en scène dans la simplicité affichée de la chancelière. Mais une part seulement.

Si modèle allemand il y a, il est dans cette répartition des pouvoirs, bien plus équilibrée qu’en France, tant entre les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire qu’entre les responsables politiques et les partenaires sociaux.

Tant en matière de morale publique, de transparence et de respect de l’opposition, l’Allemagne semble avoir actuellement une longueur d’avance qui n’est sans doute pas sans rapport avec ses performances économiques.

Lascia un comento

 

 

 

Puoi usare questi tag

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>